L’emplacement, l’emplacement, l’emplacement : mais quel rapport avec le crowdfunding ?

Publié par

Il est difficile de se proclamer expert sur un marché, mais qui mieux que des acteurs reconnus sur leur territoire peuvent s’approcher de cette qualification ?

La finance participative, ou crowdfunding, prend une place de plus en plus significative en Europe, selon le premier rapport paneuropéen sur le sujet, réalisé par EY et la Judge Business School de l'Université de Cambridge. Ce marché est passé de 487 millions d'euros en 2012 à près de 3 milliards d'euros en 2014. Soit un taux de croissance annuel moyen de 146%. Entre 2013 et 2014, il a progressé encore de 144%. En 2015, il pourrait atteindre 7 milliards d'euros.

En zoomant sur le marché français, le financement participatif - qui avait plus que triplé entre 2012 et 2013 (de 23 millions d'euros à 76 millions d'euros) - a encore doublé l'an dernier pour atteindre 154 millions d'euros. Soit une croissance moyenne de 167% en trois ans.

Et sa petite sœur la finance participative dédiée à l’investissement dans des projets immobiliers n’est pas en reste, de nombreuses plateformes se sont crées ou diversifiées ces deux dernières années sur la base de business modèles très diversifiés.

Pour l’investisseur, comment y voir clair ?

Même si ce nouvel outil d’investissement est facilité par la puissance d’internet, l’objet sous-jacent sort tout droit de l’économie réelle et répond aux fameux fondamentaux de l’immobilier : l’emplacement, l’emplacement, l’emplacement…

Cela pourrait se traduire par « connaître le marché et ses acteurs ».

Le marché : la commercialité d’une rue, la qualité des établissements scolaires du secteur, le maillage des infrastructures de transport, tout ce qui participe au plaisir de vivre ou de travailler dans un lieu peut changer d’un quartier à l’autre, d’une rue à l’autre.

Les acteurs : la qualité du montage de l’opération, la sélection des meilleurs intervenants, la capacité à choisir le bon produit immobilier, la maîtrise des coûts et des délais, en d’autres termes tout ce qui caractérise le niveau de professionnalisme d’un opérateur immobilier est déterminant pour la réussite d’un projet.

C’est là toute la valeur ajoutée que se doit d’apporter une plateforme de crowdfunding immobilier à sa communauté d’investisseurs : sa manière de « sécuriser » leur investissement dans ce qui demeure un investissement à risque.

En effet, il est difficile de se proclamer expert sur un marché, mais qui mieux que des acteurs reconnus sur leur territoire peuvent s’approcher de cette qualification ?

Des marchés à maturité plus avancée ont déjà mis en place ces pratiques, c’est le cas des Etats Unis qui ont vu le secteur du crowdfunding se spécialiser, tant en terme de domaine d’intervention (capital investissement, immobilier, …) que de périmètre géographique…

Publié dans la catégorie Le crowdfunding
Sur le même sujet
Small revue de presse Revue de presse
30 octobre 2015 Mai 2016 Article du 4 mai sur Businessimmo.com: Le crowdfunding immobilier, un placement qu...
Small photo 1429637119272 20043840c013 Crowdfunding immobilier : De quoi parle-t-on exactement ?
6 octobre 2015 En général, regarder ce qu’il se passe de l’autre coté de l’Atlantique, c’est prévoir l’avenir su...
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus